1990, une femme française créé la première marque capillaire pour les communautés ethniques ou afro caraibeennes , sans produits dangereux. Son leitmotiv : répondre à tous les besoins avec efficacité et sécurité.

Cette femme est la mère de Brunella Emmanuelli.
A l’époque, aucun soin particulier n’est disponible pour des cheveux qui demandent pourtant une attention particulière. Les produits venant des Etats-Unis contiennent des éléments nocifs que la législation franacaise interdirait.

Regard sur une success story made in France !

574945_10150802255729810_1138799279_n

Quels sont vos modèles en termes de leadership ?

Je pense connaitre le meilleur leader possible ! Ma mère est associée et mentor.
Ophra Winfrey est une femme inspirante et inspirée. Son parcours est exemplaire : connaitre l’échec pour rencontrer le succès.

Quelle est la phrase qui vous tient forte ?

Je pense à plusieurs phrases.
 » Définissez le succès avec vos propres termes, atteignez les avec vos propres règles et construisez une vie que vous êtes fières de vivre »
Anne Sweeney

 » La seule façon de commencer est d’arrêter de parler et de commencer à faire  »

 » Pensez grand et n’écouter pas les gens qui vous disent que ce n’est pas réalisable, la vie est trop courte pour penser petit  »
Tim Ferriss

Si vous étiez présidente de la République, quelle loi feriez-vous signer dans la nuit ?

Une réforme pour les PME TPE !
La France a besoin de ces créateurs d’entreprises qui par la même occasion créent des emplois.
Ce serait redonner de la valeur au mot travail et à ceux qui se battent tous les jours pour en vivre et en donner.
Une réforme pour donner accès à l’emploi, donner accès aux embauches avec un vrai système pour les entrepreneurs et les professions libérales.
Je m’indigne de voir des travailleurs qui tous les jours survivent pour créer de l’emploi, payent leurs impôts et qui n’ont pas la reconnaissance de leur pays. On ne les laisse pas devenir grands.

 

SJR, un business familial. Brunella et sa mère.

 

Héritière de la marque, Brunella Emmanuelli est étudiante en sport études se réservait pour une toute autre carrière. Malheureusement ou non d’ailleurs, Brunella n’a pas pu continuer et s’est orientée vers des études scientifiques.

J’ai toujours été passionnée par le domaine de la beauté, étant fille de deux parents entrepreneurs, je m’attendais à ce qu’il y ait transmission de cette fibre, mais je ne m’attendais pas à être confrontée à l’univers de l’entrepreneuriat aussi jeune.

Le contraire aurait été un gâchis puisque cette entrepreneure de terrain s’envole au mois de Mars de cette année pour New York, afin de développer les produits SJR à l’international, et conclure sa dernière année de son parcours scolaire.

Quand je me suis lancée dans SJR, je n’avais aucune base scolaire de ce qu’était le travail commercial, la communication, le marketing ou encore le juridique. J’ai appris sur le terrain, dans les livres ou sur internet. J’y ai forgé mon propre bagage pour prendre les commandes de SJR Parisen tant qu’associée, aux cotes de ma mère.

Tenir les rênes d’une entreprise de manière spontanée ? Une aventure périlleuse.

SJR

 

Je dis souvent qu’aucune école n’aurait pu m’apprendre ce que j’ai appris en fondant SJR . Apprendre sur le terrain est l’une des meilleures expériences professionnelles de ma vie. C’est apprendre en repoussant constamment ses limites. Si je voulais grandir dans SJR, je devais apprendre, poser des questions, pousser ma curiosité au maximum.

Aujourd’hui entrepreneure, elle relève le challenge d’être son propre patron mais a épousé un autre défi : reprendre ses études et valider un diplôme. Prendre le chemin inverse ne lui fait pas peur. La marque SJR Paris prospère et Brunella Emmanuelli imagine déjà d’autres domaines dans lesquels elle pourrait s’épanouir davantage encore en tant qu’entrepreneure.

Les domaines du sport ou des voyages m’intéressent, mais je garde le secret !

Ce qui n’en est pas un, c’est que les produits SJR sont sa plus grande passion et font sa fierté.

gamme%20produits%20SJR%20

Ma passion c’est de créer. J’ai la chance d’être au premier rang en ce qui concerne la création de produits de beauté, car nos formules sont sur-mesures et non achetées. C’est inouï parfois de pouvoir se dire que demain, je vais créer un gel douche et un shampoing  et le sortir dans quelques semaines.

Elle choisit elle-même ses packagings, sa stratégie marketing. Une vie d’entrepreneure rayonnante.
En effet, les produits SJR ciblent des besoins. Un laboratoire élabore les meilleures formules possibles pour proposer des produits efficaces, à savoir sans sulfate sans silicone et sans parabène, et qui bénéficient d’un savoir-faire français de plus de 24 ans et testés sous contrôle médical.
Ces produits sont capables de réparer les cheveux les plus abîmés, ou de protéger les peaux les plus fragiles. Un produit SJR fait notamment l’objet de dons dans de nombreuses associations d’enfants malades.

 Que vous ayez les cheveux longs ou courts qu’ils soient blonds ou frisés, abimés ou juste trop sensibles, nous sommes capables de répondre à ces problèmes, car nous y avons réfléchi, lors de l’élaboration de la gamme.

L’ambition de Brunella Emmanuelli ne s’arrête pas là, puisqu’elle participe à des tables rondes et évènements qui valorisent l’entrepreneuriat féminin. Elle sera speaker le Elle Active d’Octobre et s’exprimera aus ein de son école new-yorkaise, à la Columbia University.

 

SJR

J’éprouve le besoin de transmettre, grâce à ma mère qui m’a expliqué qu’au-delà de l’expérience professionnelle, il existe une vraie notion de partage et de transmission chez SJR. C’est une entreprise dotée d’une histoire familiale prouvant que l’époque du business en famille est encore une valeur sûre.

Une histoire qui suscite de l’intérêt et rassure celles qui souhaitent lancer leur idée.

Qu’attendez-vous ?

http://www.sandrinejeannerose.fr/

 

 

@capbertrand

© womenside, 2016, tout droits réservés

Laisser un commentaire