Femmes en Cinéma est un festival qui donne à voir non seulement des films réalisés par des femmes talentueuses du monde entier, documentaire, fiction ou animation, mais aussi des films dont les personnages féminins échappent aux stéréotypes de l’éternelle jeune première.

Entretien avec sa fondatrice, Florence Bebon.

15941203_1802241130024814_2549252373265199281_n

Quelles sont les raisons de la création du Festival Femmes En Cinéma ?

Cela fait longtemps que je travaille dans le milieu du cinéma, notamment en organisant des évènements dans des salles d’art et d’essai, et j’étais en partenariat avec le Festival de Femmes de Créteil pendant quatre ans. Jusqu’à ce que je les rejoigne en tant que salariée pendant une année. Le potentiel d’un tel festival est évident, mais il s’agit de multiplier les lieux où la parole des femmes est entendue et leur travail montré.

Dans des salles prestigieuses, l’Arlequin et le Reflet Médicis.

Je ne me suis adressée qu’ aux Ecrans de Paris, je tenais à ce que le festival se tienne à l’Arlequin et je remercie Sophie Dulac. C’est une grande opportunité.

Est-ce une nécessité de multiplier les espaces dédiés aux réalisatrices ?

Plus que jamais. Les métiers du cinéma sont de plus en plus occupés par les femmes mais leur « image », leur représentation à l’écran, n’a pas vraiment évolué. Je pense que les femmes sont les mieux placées pour parler d’elles, et c’est pourquoi il faut leur donner la parole en tant que créatrices jusqu’à imposer leur parole, même dans d’autres domaines.

Le cinéma aide leur visibilité.

Beaucoup de gens y sont sensibles et je m’en réjouis. Les femmes sortent de l’ombre.
Sentez-vous des résistances chez certaines ?
Oui c’est un mécanisme de méconnaissance de leur situation. Elles ne se rendent pas compte de l’impact de la communication et se reposent sur leurs acquis.

Comment s’est déroulée la sélection des films du festival ?

Sonja Jossifort a fait la programmation et la recherche de films auprès des distributeurs et de réseaux féminins. Nous avons ensuite travaillé sur la sélection des films toutes les deux. 25 films ont été retenus.

Quels sont les critères ? Des thèmes forcément liés aux femmes ?

Une femme qui fait un film a évidemment tendance à parler des femmes. Donc les personnes centraux sont bien sûr à caractère féminin et surtout nous nous attachons au traitement qui en aucun cas ne doit faire l’objet d’un sexisme quelconque.

D’ailleurs, vous ne dites pas « films de femmes ».

Je me reprends sur le sujet parce que je trouve que cela fait une ségrégation. Personne ne dit « un film d’hommes ». Je préfère parler d’un festival dédié aux réalisatrices.

Découvrez le programme

@capbertrand

© Women Side 2017 – Tous droits réservés

Découvrez le programme

Laisser un commentaire