Fanny Adda-Ivanov est un monstre de ténacité et de douceur. Avec Jolie Nouba, elle a décidé de vous aider à vous réjouir et vous amuser en ces temps grisâtres. Un projet d’entreprise inspirant qui voit le jour cette année . Venez vous amuser !

Comment est né le périple Jolie Nouba ?

J’ai toujours adoré la déco et recevoir, partager des moments de convivialité et de fêtes. Le mariage c’est le point d’orgue des fanas de décoration comme moi. Je suis littéralement tombée dans la « wedosphère », soit les blogs de mariage qui m’ont beaucoup inspirée. Mais la frustration est vite arrivée quand il fallait passer au concret, je ne retrouvais pas dans le commerce de quoi décorer joliment, à budget raisonnable et le tout sans tomber dans les clichés ni dans une décoration impersonnelle. Finalement nous avons réalisé beaucoup de choses nous-mêmes mais le DIY pour un mariage, c’est un sacerdoce, on avait un paquet d’invités et beaucoup d’espace, ça nous a bien occupé !

Quelles ont été les étapes importantes jusqu’au site e commerce ?

La première étape fut de prendre la décision : écouter cette petite voix qui vous dit « et si on tentait l’aventure ? ». Cela me paraissait fou, j’avais un boulot stable et intéressant, pourquoi se mettre autant en danger… J’étais tiraillée. Mais comme j’entendais cette petite voix tous les jours, j’ai mis tout en oeuvre pour me tester, pour vérifier que j’étais capable de porter ce projet jusqu’au bout et qu’il était un minimum viable. J’ai rencontré des entrepreneuses, des professionnels du mariage, je me suis inscrite à un stage de développement personnel chez Social Builder où j’ai rencontré d’autres jeunes femmes qui avaient une super niaque. Et là j’ai eu le déclic. Tous ces échanges m’ont motivée, j’annonçais quelques jours plus tard à ma cheffe que j’avais ce projet.

Ensuite c’est assez ordinaire, j’ai fait un business plan (pour la forme !), déposé les statuts (avec l’aide d’un ami avocat), créé le site (l’oeuvre de mon mari !), testé le site (par des copines)…À chaque étape, ce qu’on appelle « le réseau » a été important. J’ai été très agréablement surprise car les gens sont très enclins à vous aider quand vous leur dites que vous créez une entreprise. C’est précieux pour une créatrice d’entreprise d’avoir du soutien et de bons conseils.

Comment expliques-tu ton désir t’entreprendre ?

C’est une conjonction de plusieurs choses arrivées au même moment. L’envie de faire plaisir (la déco et les fêtes, c’est 100% de pure plaisir), de se challenger, d’indépendance, le besoin de créativité, et bien que ce terme soit connoté, je dirai l’envie de décider, d’être maître à bord. Avant Jolie Nouba j’ai travaillé quasi exclusivement dans des administrations où j’étais un maillon de la chaîne parmi d’autres. J’ai toujours eu l’esprit d’initiative mais les grandes organisations génèrent souvent des frustrations quand la chaîne de décisions est trop longue. Là, certaines décisions sont dures à prendre mais je les assume toutes et ça va bien plus vite. Créer une entreprise ressemble un peu à une réalisation de soi. On y met tellement d’énergie, on y passe tellement de temps… Mais quand je reçois des messages de remerciement de la part des clients, j’éprouve une grande satisfaction et fierté.

Quels sont les prochains jalons pour Jolie Nouba dans les prochains mois, prochaines années ?

Ma priorité, c’est la visibilité. Se faire connaitre dans le e-commerce est un véritable défi. Je dois donc améliorer le référencement du site, développer la communication de la boutique. À terme j’aimerais vraiment fédérer une communauté autour de la boutique car on peut faire de supers choses avec de l’imagination, notamment des DIY canons pour des décorations personnalisées, fun et modernes. J’aimerais également élargir l’offre, notamment en cadeaux.

Enfin, c’est important pour moi de garder cet esprit moderne tout en suivant une ligne : celle de ne pas tomber dans le piège des clichés. Je souhaite vraiment que le ou la client(e) ne soit pas influencé(e) se sente libre d’acheter les couleurs qu’il ou elle veut pour l’anniversaire de son fils ou de sa fille par exemple. C’est très dur de s’y tenir, commercialement c’est d’ailleurs un non sens. On est très tenté de dire à qui cette couleur ira par exemple. Mais je suis mue depuis longtemps par la lutte contre les préjugés et stéréotypes, c’est pourquoi j’y tiens vraiment.

Quels sont tes modèles, mentors, inspirations, femmes ou hommes ?

Je n’ai pas de modèle à proprement parler cependant je trouve beaucoup de gens très inspirants par leur énergie et leur personnalité.

J’ai une amie, Pauline, qui est rentrée très tôt dans le monde du travail et qui conduit une carrière au rythme d’une fusée. Contrairement à moi, elle fonce et j’admire cette énergie qu’elle dégage. Elle capte très vite, elle a un super relationnel et un bagou sans pareil. Quand on se parle je repars toujours requinquée, prête à conquérir le monde ! Elle n’a pas peur d’oser, j’adore son coté « même pas peur ».

Emmanuelle Larroque, la fondatrice de Social Builder, a aussi une énergie incroyable. Quand j’ai participé pour la première fois à un de ses programmes, j’ai été séduite par son entrain et sa démarche très positive qui mêle développement personnel et pragmatisme. Ensuite, environ un an et demi plus tard, j’ai participé au programme étincelles startup : la communauté s’était démultipliée, elle avait embauché, bref, l’association avait pris une ampleur phénoménale. Je connais bien le milieu associatif et mesure l’endurance et les efforts que cela a du demander pour arriver à ce résultat si honorable. Ce programme est une excellente initiative, cela m’a permis de rentrer en contact avec d’autres entrepreneuses, de travailler sur moi-même, d’avoir un mentorat de qualité.

 

Faites vos emplettes pour une Jolie Nouba !

@capbertrand

© Women Side 2016 – Tous droits réservés

 

Laisser un commentaire