Supercalifragilisticexpialidocious !

Myriam Dahani connait bien ce mot tant son énergie est incroyable. Cette femme éclatante apporte à Paris
la fraicheur de la nouveauté avec son blog Paris Poppins, coup de cœur du dernier Startup Weekend Paris 2016. Une bloggeuse animée par l’envie de faire découvrir la pluralité d’une capitale déjà bien arpentée. No more « déjà vu » !

Comment est né le blog Paris Poppins ? Tu voulais faire de la concurrence à My Little Paris ?

Pas du tout ! On m’a un peu poussé à le faire en réalité : après quelques années à Paris je suis devenue le carnet d’adresses vivant de mon entourage. Du coup je me suis dit que ce serait sympa d’en faire profiter tout le monde en
partageant mes bonnes adresses sur l’internet mondial. Je suis arrivée à Paris pour poursuivre mes études. Au début, je ne voulais pas venir ! J’aimais trop le sud. J’étais à Toulouse et y avais tous mes amis. C’est le concours de l’internat en pharmacie m’a amenée à Paris.

Comment as-tu trouvé tes marques à Paris ?

Les six premiers mois étaient difficiles. Je me suis aperçue au bout de 4 ans à Paris, que les habitants ne profitaient pas vraiment de la ville. Dès que tu entres dans la vie active, le rythme boulot-dodo s’installe et tu ne finis par « profiter » que des mauvais aspects de la capitale. Il y a une telle offre ! Sur tous les plans : culturel, gastronomique, sorties, théâtre, nightlife… C’est difficile de s’y retrouver.

Comment tu récoltes toutes ces informations ?

Je sors énormément. Tous les soirs en fait, sauf le samedi. Après le travail, je ne rentre pas chez moi et je ne refuse jamais une invitation. Je suis force de proposition et c’est ma curiosité qui me pousse. J’ai envie de découvertes & de nouveautés. C’est une vraie nourriture de l’âme pour moi.

Concrètement, tu as fait comment ?

J’ai tapé « Comment faire un blog ? » sur Google ! (rires). Je suis pharmacienne et je n’y connais rien. J’ai écrit les articles au fur et à mesure, je n’ai pas attendu d’en avoir une trentaine en « stock » parce que le temps que je commence le site, je savais que peu de monde allait le visiter. J’ai acheté le nom de domaine et j’ai dû passer trois heures à trouver une police d’écriture qui me plaise ! Ma cousine a dessiné le tout premier logo, parce que le droit à l’image est compliqué avec la ville de Paris.

Pourquoi Paris Poppins ?

Ça sonnait bien, et puis Mary Poppins a un sac de voyage magique rempli d’objets. Moi, je voudrais avoir un sac magique rempli de bonnes adresses ! En plus, je retrouve un peu de moi dans la dynamique de cette nana (rires).

Comment définirais-tu Paris Poppins ?

Je le vois pas comme un site pour les parisiens qui se demandent « ce qu’il y a à faire en ce moment » à Paris (pour les rubriques sorties & culture), et aussi les parisiens qui cherchent un restaurant ou un bar sympa & original (rubrique food).
En gros, je vis ma vie, et quand je tombe sur un endroit sympa, j’écris dessus.
Parfois, ça m’arrive de proposer des combos « théâtre + restau » dans le même quartier, pour proposer l’expérience complète.

Tu voudrais inspirer les parisien-nes en somme.

Exactement ! D’ailleurs, je continue à recevoir des messages de mes ami-es pour que je leur indique des lieux ou des activités qui leur ressemblent, en prenant en compte leurs exigences.

Quelles sont tes perspectives dans le prochains mois ?

Je lance les choses et si les réactions sont bonnes, je continue. J’ai envie de lancer les « Get together » de Paris Poppins », gratuitement. Ce joli petit nom m’a été soufflé par une copine à moi. L’idée serait de proposer des parcours de visite personnalisées aux touristes venant découvrir Paris. Mais attention, pas un programme bateau que je ressortirai à chaque fois ! Un programme qui tient compte des contraintes de spersonnes : le contexte de leur voyages, leurs envies, leurs priorités (musées, activités en extérieur, shopping, sorties, gastronomie) adaptées au budget & aussi à la durée du voyage.

J’ai déjà commencé à le faire pour mon entourage proche, j’en ai des retours très positifs !
J’ai la chance de travailler à coté, donc je n’ai pas besoin de financements pour le moment. C’est une opportunité de développer cette passion à Paris, d’en faire profiter les gens sans avoir à gérer les questions d’argent. Je développe également le blog en version anglaise.

Tu comptes le faire gratuitement pour toujours ?

Je n’en ai aucune idée. Pour l’instant, le sujet ne m’intéresse pas. Je ne veux pas tout planifier parce que je suis en terrain inconnu. La logique est que si j’ai une demande par semaine, je continue à le faire pour mes ami-es. Si j’en ai 30, je passerai à une autre étape.

Ce serait quoi le « gros kiff » pour Paris Poppins prochainement ?

Ce serait que les gens qui débarquent à Paris pensent à Paris Poppins pour organiser leur voyage, qu’ils y pensent parce qu’ils veulent une expérience nouvelle dans la ville. Que ce soit une valeur ajoutée. Et aussi grossir la communauté Paris Poppins, alors allez liker la page FB !

@capbertrand

© Women Side 2017 – Tous droits réservés

Laisser un commentaire