Quelle année !

Pas seulement pour le magazine qui grandit.

Pour l’émergence d’une autre facon de penser, d’agir et de diffuser.

Ce top existe à titre d’exemple et nous y ajoutons toutes celles et ceux qui ont construit le magazine ces douze derniers mois.

 

Numéro 1

1540-1

Le seuil des 1 000 personnes ayant rejoint depuis la France les groupes djihadistes en Syrie ou en Irak a été franchi en 2015. Les femmes ne sont pas en reste.

ANNA ERELLE, journaliste en France.

Au printemps 2014, Anna Erelle a infiltré le Djiadisme numérique pour comprendre les méthodes de recrutement de l’Etat Islamique. Son immersion est accessible grace à son best seller traduit dans 15 pays. Indispensable.

 

 

Numéro 2

641-namita_sahu

En Inde, une femme est violée toutes les 22 minutes et une victime sur trois a moins de 18 ans.

NAMITA SAHU, chef de la police Nirbhaya, à Bhopal en Inde.

Dirigeante de la première patrouille de police « de femmes, pour les femmes et par les femmes », qui traque le viol et le harcèlement. Triste invention qui veut prévenir et guérir.

Numéro 3

lethal-activist

La peine de mort aux États-Unis est appliquée au niveau fédéral et, en 2015, dans 32 Etats Fédérés sur cinquante que compte le pays. Aujourd’hui, les Etats-Unis font partie du cercle restreint des démocraties libérales qui appliquent la peine de mort.

MAYA FOA, Directrice du Death Penalty Project, chez Reprieve en Angleterre. 

Maya Foa a fait l’objet d’un article qui a retenu votre attention cette année (voir l’article). Son initiative en faveur de l’abolition de la peine de mort est un petit pas, un seul et concret.

 

 

Bonne année 2016 !

© womenside, 2015, tout droits réservés

Laisser un commentaire